Hovern Index du Forum
Hovern
Le forum RPG fantastique
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Angela
 
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Hovern Index du Forum >>> Zone RPG >>> La bibliothèque de Yab >>> Les biographies
Auteur Message
Cerjobil Géant
Voyageur


Hors ligne

Inscrit le: 21 Sep 2009
Messages: 2

MessagePosté le: Dim 21 Mar - 15:27 (2010)    Sujet du message: Angela Répondre en citant

Angela, 1 an

C’est une belle nuit, je le remarque maintenant. Je vois l’astre nocturne me sourire alors que la canine d’acier dévore ma chair et mes os. Mon corps repose dans les entrailles, la douleur est insoutenable. Tout doucement, le sens de la vue libère mon enveloppe corporelle, je serai bientôt plongée dans le néant. Le voile funeste se ressert sur mes yeux alors que je regarde la bataille titanesque qui fait rage. Mon bien-aimé hurle sa douleur et sa peine alors que le monstre aux yeux émeraude lui retire un autre lambeau de chair. Ma vision me quitte alors qu’un éclair argenté déchire la voûte céleste, le chasseur s’élance, lame brandie vers le lycanthrope enragé. Mon dernier regard se porte sur l’enfant, mon petit trésor, ma perle. Elle n’a qu’un an, c’est terrible...Je suis plongée dans un noir d’encre. Je vais bientôt mourir.

Mon nez m’abandonnera bientôt aussi. Le fumet des lieux est horrible. Je sens les carcasses des petites bêtes des bois et tout le sang qui fut répandu lors de cette nuit cauchemardesque, et ce n’est que le début. J’embrasse mon bébé au même moment où mon odorat flanche. Ma tendre fillette, comme elle sent bon...Je vais bientôt mourir.

J’entends les hurlements de mon époux et ceux du démon. Alors que je baigne dans mon propre fluide vital qui va bientôt cesser de couler, je sais que le combat continue. J’entends quelqu’un parler, une femelle, mais cette mélopée n’a aucune signification. On dirait une incantation… Un sort! C’est un sortilège! Maintenant j’ai vraiment peur. J’entends un cri bestial, le lycanthrope est blessé. La torpeur de la mort m'envahie tout doucement, je n’ai plus mal. Non loin de moi, j’entends le son qui fendrait le cœur de n’importe quelle mère en ce monde cruel : les pleurs terrorisés d’un petit enfant innocent, exposé à cette danse morbide. Le quadrille mortel continue. Je vais bientôt mourir.

Ma vie s’écroule. Mes sensations tactiles s’enfuient à toute allure. Je tends la main et caresse tendrement le doux visage de mon ange. Je lui murmure mes derniers mots au creux de l’oreille : «Je suis là Trésor, mon cœur est avec toi.» Je vais bientôt mourir.

Mon cœur se serre, écrasé dans la main squelettique de la mort alors que mon bien-aimé tombe sous les coups des horribles monstres. Mue par la force du désespoir, je réussi à me tenir sur mes jambes. Aveugle, sourde, privée de tous mes sens...Je ne saurais dire comment, mais je sais où aller, où attaquer. Je me bats telle une furie jusqu’à mon dernier souffle, mon dernier battement de cœur. La griffe du démon me taillade en pièces, je ne peux plus bouger. Je ne sens rien, aucune douleur, mais je peux sentir cette pression sur mon cou. Je suis morte.

Je vois la scène de haut, aux côtés de mon mari qui m’enlace tendrement. La femelle prend entre ses griffes de succube infâme ma chair et mon sang, ma fille. Le mâle essuie sa griffe ensanglantée sur les corps brûlés, mutilés et décapités des deux lycanthropes.

--------------------------------------------------------------------

Angela, 1 an et demi

Jamais je ne me lasserai de regarder mon petit Trésor. Depuis une demi-année je veille sur elle, pauvre enfant. Je les entends, Ces monstres. Ils discutent du prix pour lequel ils vendront ma douce, sales meurtriers et kidnappeurs d’enfants, vendeurs d’esclaves! Ces abrutis semblent croire que moi et mon tendre époux avions dérobé cette beauté de la nature à quelques paysans après avoir mis à sac et immolé leur grange...Comme ils ont tord...Tôt ou tard, ces pourritures réaliseront leur grande erreur.

Je vois toute la scène de haut, avec mes yeux spectraux, et je me maudis d’être morte, que je ne sois plus présente pour la protéger. Un jeune couple signale sa présence en frappant sur la petite porte de bois. L’homme s’appelle Fredritch, mage spécialisé dans l’art de la divination. La jolie jeune dame, dont l’apparence joviale émane de gentillesse, se nomme Lila, harpiste plutôt talentueuse. Ils désirent offrir une meilleure vie à l’un des poupons de cet «Orphelinat» de la ville de Maîrales. Mon cœur d’ectoplasme dance en ma poitrine désincarnée : voilà le type de famille qui cajolera ma fille, qui lui donnera ce dont elle a besoin et qui l’aimeront, jusqu’à ce qu’ils meurent. Si ces gens offrent une vie meilleure, une véritable enfance à ma petite jusqu’à ce qu’elle puisse se défendre elle-même, je pourrai reposer en paix.

--------------------------------------------------------------------

Angela, 6 ans

"Bonjour, vous êtes des amis de papa et maman? Moi c’est Angela."

Le monsieur à l’air gentil, je crois que c’est un ami magicien à papa. Il est drôle, il porte une robe! Il me serre dans ses bras, j’aime quand on me serre dans ses bras. Il est intelligent! L’homme en robe a deviné que papa est en bas, dans le sous-sol. Dès qu’il voit papa il dit :

"Friedritch, tu ne m’avais dit que tu avais une si délicieuse fillette!"

Le visage de papa est tout drôle, on dirait une grimace de peur. Je regarde l’homme en noir et maintenant moi aussi j’ai peur, lui aussi grimace mais d’une façon méchante. J’ai un peu peur :

"Papa, qui c’est? Laissez-moi monsieur. Laissez-moi!
-Ça ira pour cette fois Friedritch, je te donne une autre année pour me rembourser, a dit le vilain monsieur."

Il touche mon menton et ma joue. Papa, dit quelque chose, j’aime pas comment il me touche.

''Allez, je me sens généreux. Une année et deux mois, ça te va mon cher? Bien entendu le petit trésor que voilà vient avec moi, disons que...c’est un gage.''

Papa, sauve-moi. Je ne veux pas partir avec le méchant monsieur. On s’éloigne, la maison est toute petite au loin. Maman! Papa! Mes petits poings frappent le méchant monsieur mais, je n’ai que six ans...je pleur, je crie, je frappe mais personne n’agit. Je, je…je crois que je vais m’endormir.

J’ai mal. Maman, qu’est-ce qui m’arrive? Le méchant monsieur fait la même grimace que papa a faite et il me lance par terre, ça fait moins mal que je ne le pensais. Je me remets debout. Pourquoi il est tout petit? Pourquoi est-ce qu’il a peur de moi et pourquoi est-ce que mes bras son couverts de poils bruns? Pourquoi j’ai des griffes et des dents pointues? Qu’est-ce qu’il m’arrive? Pourquoi la main du méchant monsieur est bleue? Je ne me pose plus de questions, je suis à l’intérieur d’un bloc de glace. Le froid m’épuise...je crois que je vais encore m’endormir.

--------------------------------------------------------------------

Angela, la malédiction

Je me réveille dans une pièce noire, j’ai très peur. Mon corps n’est plus poilu ni griffu ni dentu, mais je suis toute nue. Je regarde autour de moi, je suis couchée dans une cage au milieu d’un rond de lumière. Le méchant monsieur est dans la cage avec moi et refait la grimace mauvaise qu’il a faite à papa. Il est nu aussi. Il prend une tige longue et dure et la rentre en dedans de moi. Non pitié, pas encore, j’ai tellement mal, c’est la troisième fois aujourd’hui. Je vais encore m’endormir, j’ai trop mal plus bas, entre mes petites jambes. Je n’ai que six ans...

Je me réveille au milieu du rond ; entourée de chandelles et un, deux, trois, quatre, dix, vingt-douze, sept personnes habillées en noir. Le chef est le méchant monsieur. Ils chantent et prennent un couteau. Leurs mains pleurent des gouttes rouge, comme mon ventre quelques heures avant. Mon corps me chatouille et j’ai beaucoup peur, je n’aime pas leur fête pour moi, je veux retourner avec papa et maman.

Des lumières dansent autour de moi et leur chant devient inquiétant. Un mot revient souvent, que veux dire «Lupus Exorcismus»? Ça fait deux minutes qu’ils chantent et la porte explose et des gardes entrent mais les méchants lancent du feu et les gardes tuent tout le monde. J’ai mal, mais je me sens mieux.

Dès que j’en ai l’occasion je m’échappe, je ne peux pas retourner chez papa et maman, je ne veux pas devenir poilue et griffue et dentue encore et leur faire du mal. J’ai mal à mon cœur mais je dois le faire. Au revoir maman et papa.

--------------------------------------------------------------------

Angela, 30 ans plus tard

Il fait froid, si froid...

Je me rappelle, il y a trente longues années, ce rituel infernal pratiqué par ces êtres cinglés. Je me suis renseignée depuis, je suis consciente de ma nature. En tentant d’effectuer l’exorcisme de la bête qui vit en moi, ils ont jeté sans le vouloir une malédiction encore pire que la mort sur ma personne. Comme j’aurais souhaité être dépourvue de cet ami intérieur...Mais non, ce sortilège à mis un terme à mon développement physique. J’ai aujourd’hui trente-six ans intérieurement mais mon corps n’en a que six. Ma force, ma faculté de parler, la façon que les gens me regarde. Mon corps est trop fébrile et l’équilibre entre celui-ci et mon esprit se fait trop grand, j’en suis fort consciente.

Je vais geler si je reste ici…

Ha, liberté! Te voilà, bénédiction salvatrice. Mes crocs jaillissent, je grandis, ma petite robe blanche rompt, ma fourrure couleur de sable marin, griffes, muscles! Je n’ai plus froid du tout, je me sens bien, libre! Je cours, je chasse, je me réchauffe. Ha oui! La férocité de la bête, la rage intérieur, la puissance! Comme tout cela est bon! Mais ma malédiction reprend vite le dessus, trop vite. Mon corps est trop faible pour endurer cette forme trop longtemps…Vite! Je dois trouver un abri, car mon corps de six ans nu ne pourra pas survivre à cette brise mordante qui glace mes tout petits os. La fatigue me gagne, cette surcharge d’ardeur est trop puissante pour mon enveloppe juvénile. Je cours à en perdre haleine, je nage, je gravis falaises et pics à tout allure. Quelle est cette lumière au loin? Je me dois d’aller voir, et vite! Mes muscles sont en feu alors que je grimpe le plus haut pic des Montagnes Evendim. J’y suis! Tout en haut!

Que c’est merveilleux! Un tel joyau au milieu des monts aux sommets enneigés. Une douce chaleur irradie de cette ville située entre ces montagnes jumelles. Mon cœur saute de joie à la vue de ce fabuleux spectacle. Mes bras et mes jambes rapetissent. Je saute du haut de la falaise, ou bien ai-je simplement perdu pied? Peu m’importe, quelqu’un me porte délicatement dans ses bras, merci mon ange...

Je suis complètement vidée de toute énergie, paralysée par la fatigue.

Mes petits yeux s’ouvrent à cette nouvelle ville, que le lit est confortable! Aussitôt, trois anges, non attendez, trois archanges si j’en juge à leur habits, viennent m’interroger. Celui vêtu de bleu débute :

"Bonjour petite demoiselle, vous avez bien dormi? Je me nomme Derius, je suis scribe aux archives de Celeste.
-Merci monsieur! Vous êtes un gentil monsieur! Je le reconnais lui, c’est lui qui m’a sauvé!
-Heureux que vous alliez bien mademoiselle, a énoncé l’ange portant une toge rouge somptueuse. Mon nom est Ferenel, vous avez de la chance que j’aime me rendre en montagne pour prier un peu ma petite."

L’archange en rouge me sourie de milles feux, aucun d’entre eux n’a découvert le secret. La malédiction rend mon côté bestial indétectable je crois, mais je n’en suis pas sure. Le dernier qui porte une longue cape blanche se penche vers moi, plus sérieux que son escorte :

"Ma petite, savez-vous écrire? Nous aurions besoin que vous remplissiez un petit document pour nous.

-Oui! Je peux avoir du lait dit?

-Bien sur, je vous l’apporte immédiatement ma chère, a gentiment répondu l’ange azure.

-Merci!"

Je sourie en agrippant le récipient de verre entre mes toutes petites mains. Ils me donnent une plume et de l’encre rose, c’est ma couleur préférée!

-------------------------------------------------------------------

Document

Veuillez remplir les espaces vides. Les points en bleu sont à la discrétion des archives de Celeste.

Prénom : Angela

Nom : Iris

Âge : Ici un nombre fut écrit mais rayé par la suite. Six ans.

Aspect physique : Son visage angélique pourrait presque la faire méprendre pour la fille d’un habitant de Celeste. Ses grands yeux bleus sont très expressifs et s’agencent bien avec ses cheveux bruns comme le sable des plages. Le corps de la fillette n’est pas encore développé, ce qui est normal à cet âge. Dans son petit baluchon nous avons trouvé quelques robes blanches, des plumes d’oiseaux (fort probablement une collection) et plus étrange, un grimoire de sorts contenant des sortilèges de base très simple. Elle n’est pas considérée dangereuse, son corps ne lui permettrait sûrement pas d’effectuer de sortilèges létaux. Sur sa peau nous avons découvert quelques ecchymoses et coupures, surtout sous les pieds et les mains.

Caractère : À première vue elle semble une petite fille enjouée, son sourire joyeux pourrait adoucir n’importe qui, ou n’importe quoi. Comme tout enfant, ce que cette enfant veut, elle l’obtient. Le son de certains mots, par contre, semble la durcir. Le mot "Famille" fut celui qui en résulta à la réaction la plus violente, nous la soupçonnons de vivre seule, sans père ni mère

Armes : Aucune arme offensive ne fut trouvée lors de la fouille des possessions outre le grimoire, jugé inoffensif due à la très forte probabilité que la petite ne sache même pas utiliser la magie. Quelques fleurs peuvent se combiner afin d’obtenir un puissant poison mais ce n’est probablement qu’une collection aussi, la présence des ces plantes spécifiques ne serait qu’un hasard. De plus amples investigations seront de mise.

Dons : Pour une raison qui nous échappe, il nous est impossible de sonder l’esprit de l’enfant, une expertise plus poussée pourra nous en dire plus sur ce phénomène. Comme précisé plus haut il semblerait qu’elle aie une pratique très basique de la magie mais nous n’en savons pas plus. Le fait qu’elle ait escaladé le plus haut versant des Épées du Ciel est presque un miracle en soi, même certains alpinistes de grand renom y ont perdu la vie.
_________________
"C'est par les plus petites choses, que les miracles s'accomplissent."
~Cerjobil Géant


Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Dim 21 Mar - 15:27 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Hovern Index du Forum >>> Zone RPG >>> La bibliothèque de Yab >>> Les biographies Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo